BREAKING NEWS! - 

ENFIN LIBRE !!!

Asia Bibi a enfin quitté le Pakistan...!

Jean Philippe Bertrand est avec Anne-Isabelle Tollet.

Anne-Isabelle Tollet, rédactrice ne chef à Cnews et présidente du Comité international Asia Bibi a été l’un des plus actif soutien d’Asia Bibi.
Elle publiera un ouvrage co-écrit avec Asia Bibi intitulé "Enfin libre !" (dont la sortie mondiale est prévue le 2 décembre en France notamment, aux éditions du Rocher)

"Ce qui est intéressant, c’est de revoir toute l’histoire de son point de vue, avec le recul. Qu’aurait-elle fait, ce fameux jour de 2009, lors de cette dispute avec d’autres femmes, si elle avait su l’enchaînement dramatique qui en suivrait ? Comment a-t-elle vécu ces années de prison ? C’est elle qui va porter le « je » dans une forme de récit digne d'un thriller politique...

Acquittée des charges retenues contre elle, la chrétienne Asia Bibi a quitté le Pakistan, plus de sept mois après avoir été acquittée d’une condamnation à mort pour blasphème, qui avait suscité l’indignation à l’étranger.

"La triste célèbre victime de la loi pakistanaise sur le blasphème, a finalement été libérée de son pays natal, où elle est devenue la figure la plus détestée et menacée du pays, bien que les tribunaux l’aient exonérée des fausses accusations qui l’avaient maintenue en cellule d’isolement pendant presque 10 ans." Anne-Isabelle Tollet

Merci pour tous vos soutiens mes amis.  

Une nouvelle vie s'offre à elle au Canada....Et très bientôt en Europe...!

Nous avons gagné grâce à vous !!!

"La persévérance est la noblesse de l'obstination"

LIBERTÉ POUR ASIA BIBI

Condamnée à mort pour blasphème au Pakistan 

Ne pas laisser Asia Bibi tomber dans l’oubli, au risque de la voir mourir. 

 

Ce 14 juin 2009 alors qu’elle cueille des baies

asiatiques dans un champ du Penjab en 

compagnie d’autres femmes de son village, 

la chaleur est écrasante, la récolte éprouvante 

mais Asia et Ashiq ont 5 bouches à nourrir. 

Alors qu’elle s’approche du puits et s’y 

désaltère, l’une de ses voisines musulmanes 

accusent la chrétienne d’avoir souillé l’eau du 

puits.

S’ensuit une discussion fatale, au cours de 

laquelle, Asia se défend... Le ton monte... 

Un mot fuse: «blasphème! ». Le sort d’Asia 

est scellé, elle est condamnée à mort par 

pendaison.

 

Dans son livre, "La mort n'est pas une solution"(Ed du Rocher), l'enquête d'Anne-Isabelle Tollet nous révèle que tout est parti d'une banal histoire de jalousie. Agée d'une quarantaine d'années, Asia Bibi a toujours clamé son innocence et malgré les preuves attestant d'une dénonciation calomnieuse, sa terrible sentence a de nouveau été prononcée le 16 octobre 2014, cette fois-ci par la Haute Cour de Lahore.

 

Dans sa petite cellule sans fenêtre, Asia pense à ses enfants et garde espoir en attendant son nouveau procès devant la la Cour Suprême, plus haute instance judiciaire pakistanaise. Son cas ne pourra être réexaminé, au mieux, qu’à partir de mai 2015. Mais elle peut attendre encore 3 ans avant d'etre rejugée.

 

6 années d'enfermement dans une petite cellule misérable à Multan au Pakistan, Asia Bibi est devenue malgré elle, la victime emblématique de la loi sur le blasphème, instrument de répression et de règlements de compte personnels, dont les juges sont les otages tant ils redoutent les représailles des islamistes.

 

A travers la loi du blasphème, moyenâgeuse, inique et déjugée par la majorité des musulmans pakistanais, la classe politique pakistanaise se retrouve prise entre deux feux. Consciente des dérives de cette loi, les politiques souhaiteraient la réformer et innocenter Asia Bibi, mais ce n'est pas sans risque : les fondamentalistes n’hésitent pas à tuer ceux qui prennent la défense d'Asia Bibi. En 2011 deux hommes politiques de premier plan. Salman Tasser, gouverneur musulman du Penjab et Shahbaz Bhatti ont tous deux été assassiné pour avoir publiquement afficher leur soutien à Asia Bibi.

Les fondamentalistes ont promis le chaos dans tout le pays si Asia Bibi était innocentée.

 

En exerçant une pression sur le Pakistan, dont l'Union Européeenne est le premier partenaire économique, et notre allié dans la lutte anti-terrorisme, nous aurons une chance de sauver Asia Bibi et tant d'autres condamnés injustement. 

 

 

Au Pakistan, 300 personnes chaque année sont accusés de blasphème quelques soit leur confession religieuse. Devenue une arme pour se débarasser d'un rival ou pour régler ses problème de voisinage, la question du blasphème sème la terreur partout dans le monde.

 

 

En sauvant Asia Bibi, nous défendons notre liberté!

 

 

 

- Secrétaire Générale de l'association Comité international Asia Bibi.

 

 

 

 

- Porte parole officiel de Asia Bibi et sa famille.

 

 

- Auteure de :  

 

"La mort n'est pas une solution"

(Rocher 2015)

 

"Blasphème" 

(Oh/XO 2011) 

 

 

 

 

 

Solidarité Asia Bibi

 

Soutenue par la mairie de Paris, cette association loi 1901 vise à récolter des fonds pour la citoyenne d'honeur de la ville de Paris Asia Bibi et sa famille sans ressource depuis maintenant 6 ans.

 

Nous lançons un appel aux dons pour payer l'avocat qui la représente et pour payer les soins médicaux lorsque les autorités accepteront qu'elle soit vue par un médecin.

 

Asia Bibi est suffisamment robuste pour surmonter cette nouvelle épreuve, mais sans argent pour la soigner aucun espoir n'est possible.

 

N'attendons pas qu'Asia Bibi meurt pour s'indigner !

 

Comment nous aidons Asia Bibi et sa famille ?

 

Frais d'avocat :

Les honoraires de l'avocat musulman qui a accepté de prendre le risque de représenter Asia Bibi devant la Cour Suprême sont très onéreux. Sans avocat, Asia Bibi n'aurait ainsi aucune chance d'échapper à sa condamnation à mort par pendaison.

 

L'avocat multiplie les requêtes pour qu'Asia puisse se rapprocher de sa famille et pourqu'elle puisse être soignée.

 

Tout cela à un coût !

 

La date du procès en appel n'est pas fixée, la justice pakistanaise pourrait attendre encore 3 années avant de rejuger Asia Bibi.   

 

Frais de soins médicaux !!!! 

 

La santé d'Asia Bibi est très vulnérable compte tenu de ses conditions de détention. Elle a besoin d'un suivi médical régulier qui n'est pas pris en charge par les autorités pénitentières.  

 

Frais de visite en prison :

La famille doit parcourir plus de 15 heures de route pour rendre visite à Asia Bibi dans sa prison de Multan. Les dons aideront à payer les frais de déplacements. 

 

 

Anne-Isabelle Tollet

Ce récit de voyage au Pakistan se lit comme un roman d'aventure sauf que tout est vrai. Outre les révélations inédites sur les dessous de l'affaire Asia Bibi, l'auteur nous emène chez les travestis, les femmes taliban, les madrassa pour femmes .. A lire absolument si vous pensez connaitre le Pakistan et l'histoire d'Asia Bibi et sa famille. 

 

Prix Elina&Louis Pauwels 2015. 

​Adresse postale :

 

Vous pouvez aussi envoyer un don par chèque bancaire à l'ordre du Comité Asia Bibi à cette adresse :

 

Comité International Asia Bibi,

24 rue de Passy 75016 Paris.